4 septembre 2012

Premières impressions

Reposé de mes péripéties aéroportuaires, je prends peu à peu mes marques dans cette grande ville de Buenos Aires. Et je me sens d'autant mieux que j'ai récupéré ma valise ! (Ouiiiiiii !!) Lorsque je l'ai vue posée à côté du lit dans ma chambre, j'ai poussé un énorme "ouf" de soulagement, je ne vous raconte pas ! Je me voyais déjà obligé de tout racheter, de A à Z, ce qui n'était pas du tout prévu dans le budget ! Tout est bien qui finit bien : je peux enfin changer de teeshirt lorsque je rentre le soir après avoir pris ma douche, sans avoir à faire une lessive que l'on espèrera sèche pour le lendemain matin. Koh Lanta ce n'est pas pour moi.


La ville est plutôt jolie, Certaines rues commences à m'être familières comme la Calle Florida dans laquelle je me retrouve régulièrement.  En tout cas je prends mon temps, je ne suis pas pressé, je me promène en ville, je visite et m'imprègne des lieux. La ville est chouette, dynamique, très grande, qui mêle vieux immeubles et réalisations modernes sans ménagement. A certains égards elle me faut penser à d'autres villes que j'ai pu visiter en amérique latine, comme Mexico, Rio ou Salvador, et je me sens plutôt bien.
Bon, tout n'est pas encore au point. Par exemple, hier en voulant me rendre au cimetière de la Recoleta, le Père Lachaise local, je me suis retrouvé dans le quartier de San Telmo, qui se trouve à l'exact opposé. Voilà voilà...


Je remarque une foultitude de petits détails qui font que ici ce n'est pas comme là bas. Par exemple, les feux rouges qui se trouvent de l'autre côté du carrefour, et non pas à l'endroit précis où les voitures doivent s'arrêter. Ou encore les bus, verts pour certains, rouges pour d'autres, qui passent en émettant des grincements pneumatiques semblables à des cris hirondelle (je vous assure qu'au début c'est un peu surprenant), sans compter les oiseaux aux cris encore tout exotiques pour moi.


La télévision argentine est aussi un peu surprenante. Les chaines d'info aiment bien le sensationnel, de façon nettement plus ostentatoire et décomplexée qu'en France. Pour vous donner un exemple, l'autre jour un barman a repoussé trois mecs armés venus lui piquer la caisse. Tout a été filmé par les caméras de vidéosurveillance du bar. Hé bien, on a eu droit aux images en boucle toutes les heures, avec tous les ralentis et zooms possibles, des commentaires à n'en plus finir, l'interview du barman en question (avec un énorme synthé indiquant "Le Héros") et même ce matin l'interview de la mère du barman... Le journal de TF1 à côté c'est une annonce du Pèlerin Magazine !


Une autre chose qui m'a bien amusé, ce sont les très bavardes émissions de cuisine, où l'animateur commente tout, tout, absolument tout, - ou encore cette autre animée par une bonne sœur qui fait des gâteaux ultra-kitsh mais qui me rappellent un peu ceux que faisait ma grand mère... Ha, il y a aussi les émissions sur le... tricot ! Si si si ! Je ne sais pas si c'est une activité à la mode en Argentine, mais maintenant je sais comment tricoter un magnifique poulpe en laine avec ses huit papates - que l'on peut fire de couleurs différentes pour un effet rigolo (intéressant hein ?). 

Haaaaaa, j'allais oublier Jean Pierre, le coiffeur ! Mais lui, je vous en parlerai bientôt (z'avez vu un peu le teasing ?).

12 commentaires:

  1. C'est cooooooooool d'avoir de tes nouvelles. Fais un peu gaffe aux quartiers super malfamés hein... ;)

    RépondreSupprimer
  2. Je suis impatient de voir la photo de la pieuvre tricotée aux couleurs du Rainbow flag.

    RépondreSupprimer
  3. Tu viens officiellement de me donner envie de (re)partir. TU ES CONTENT DE TOI????? HEIN?
    Des bises

    RépondreSupprimer
  4. Ah cool de voir que tout se passe bien ! Mais tu ne parles pas de choses plutôt chaudes… vois-tu ? Comment sont les Argentins ? As-tu mangé du boeuf ?

    RépondreSupprimer
  5. Ah le Sensationnalisme des médias d'Amerique Latine... Welcome to my life!!! Bon courage et attention avec l'accent!! Rien de CHO... c'est YO! ^^ Biz

    RépondreSupprimer
  6. J'attends aussi un reportage détaillé sur ton premier steack de "ojo de bife" de 500g :-) (purée, il fait meilleur qu'en mai, à vue de nez, hein)

    RépondreSupprimer
  7. tu vas pouvoir te tricoter un string en poils de lamas ...

    RépondreSupprimer
  8. Nan mais le tricot, c'est vachement bien, j'espère que t'as pris des notes !

    RépondreSupprimer
  9. Youhouhouuu, voilà un chouette premier blogage hecho en Argentina !

    ! Espero leerte rapidàmente !

    RépondreSupprimer
  10. Il faut toujours se fier à ses premières impressions, ce sont les meilleures...

    RépondreSupprimer
  11. Je ne pensais pas que c'était joli comme ça. Une ville à découvrir, donc. Il faut que j'y aille ! ;)

    Pour les feux rouges, c'est pareil aux États-Unis et au Canada. Ce n'était pas comme ça au Brésil, quand tu y es allé ?

    Il faut que tu te mettes au tricot, si j'ai bien compris. :)

    RépondreSupprimer
  12. @ Matoo : Oué, j'essaie de faire gaffe et de regarder où je mets les pieds. Mais ici l'insécurité est un peu partout. Tu peux te faire braquer même dans un quartier calme.

    @ François : Regarder une émission sur le tricot ne veut pas dire que je vais me mettre au tricot ;)

    @ Ditom : Tu as conscience que ce blog va devenir un calvaire si tu continues à me lire ? :D

    @ Fred : Les argentins, ben, Il y a de tout : des beaux, des très beaux, des quelconques (en fait beaucoup à mes yeux), des moches... Quant au côté un peu plus "hot" de l'histoire, permets moi de garder certains détails pour moi (pour peux qu'il y en ait !) =)

    @ Latinomadeintaiwan : Les médias d'Amérique Latine, c'est une horreur. Encore cet après midi, dans un journal papier, pas mois de 5 articles en pleine page sur des meurtres, un gamin de 16 ans qui s'est fait casser la gueule dans un bar, une bonne femme qui s'est faite assassiner, et je ne sais quoi d'autre. Cette fascination pour le fait divers sordide me déroute...

    @ Nekkonezumi : Ben pour l'instant ce n'est pas au programme. Mais j'y songerai.

    @ Jj : Je n'ai pas encore vu de lamas dans le coin. Il doit falloir aller dans la Pampa pour en observer.

    @ Glimpse : Je t'enverrai une copie vidéo de l'émission pour ton usage personnel...

    @ Charlie : Ben je me rends compte que j'ai plein de trucs à raconter. Ca fait du bien :)

    @ Françoise : Je le crois aussi. Du coup je n'hésite pas à prendre les devants lorsqu'un truc ne me plait pas des masses. On va pas se laisser emmerder non ?

    @ Olivier : Oui, BsAs est une belle ville. Cela dit, s'il y a des côtés jolis, d'autres sont nettement moins funky. J'en ferai un article lorsque j'aurai pris des photos.

    RépondreSupprimer

Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

Ce billet vous a plus ? Il vous fait réagir ?
En mon absence vous pouvez laisser un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
Sinon passez directement à l'étape suivante.
5) Cliquez sur Publier.
6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

Elle est pas belle la vie ?
À bientôt !